4 semaines d'échanges de services

L'avantage de ne plus être salariée, c'est aussi d'avoir du temps pour faire ce qui me plaît vraiment.

Si je me retourne sur les 4 dernières semaines, je vois que j'ai été active comme jamais dans mes échanges, et qu'ils m'ont chacun apporté bien plus que ce que je n'en attendais.

Le contact avec les personnes avec qui j'ai échangé a été fait au travers du Système d'Echange Local de services donc je fais partie: le BruSEL

Avec Géraldine.

Géraldine est une maman d'un adorable petit garçon de 13 semaines. Elle cherchait une personne qui puisse répondre à sa demande d'un baby-sitting "structurel" çàd quelqu'un qui garde son petit bonhomme à moment fixe pendant la semaine, afin qu'elle puisse coudre, nettoyer, faire des courses... Elle habite à deux rues de chez moi, je prends contact avec elle, le courant passe bien et je me rends chez elle plusieurs jeudis matin.

En plus du réel plaisir d'avoir à m'occuper d'un adorable bout'chou, j'apprends à connaitre Géraldine, une dynamique jeune femme qui a pris une décision radicale: elle ne veut plus travailler au sens classique tu terme.

Je connais bien des gens qui souhaiteraient prendre cette même décision; c'est souvent impossible, sauf si on est très créatif. Et Géraldine l'est.

Géraldine était fortement investie dans son job de directrice d'une asbl. Après s'être battue contre des moulins, elle a été victime d'un burn out. Lentement est venue alors sa décision d'inventer un autre mode de vie et d'assurer sa subsistance autrement qu'uniquement par un job à plein temps. En plus d'élever son petit garçon, elle crée et coud des sacs, des vêtements pour bébés. Elle est active dans la vie associative, en apprend (et m'en apprend) à chacune de nos rencontres sur l'écologie, la simplicité volontaire, sur d'autres réseaux d'échanges...

Avec Paul.

Si Paul n'avait pas été membre du même Réseau d'Echange Local que moi, je ne l'aurais probablement jamais rencontré car nous nous ressemblons peu.

Je ressentais le besoin d'activer ma pratique du néerlandais. Paul, parfait bilingue, a répondu à ma demande d'une "table de conversation" juste pour moi. Je me rends plusieurs fois chez lui et nous parlons en néerlandais de manière informelle, sans plan d'action ni liste de thèmes à aborder. La conversation de tous les jours, c'est justement ce que j'ai besoin d'exercer.

Et j'apprends ainsi à mieux connaître les centres d'intérêt de Paul, et à nous trouver des point communs. Il se trouve que nous nous intéressons tous deux à l'architecture. Paul me montre les photos de réalisations de Frank Gehry, un architecte contemporain, dont les réalisations "ondulantes" m'étaient inconnues. Paul va visiter prochainement la Fondation Louis Vuitton (photo) dont F. Gehry a été l'architecte.

J'adore qu'une conversation m'apprenne de manière non planifiée quelque chose sur un sujet qui m'est inconnu!

Avec Charlotte.

Charlotte a un parcours peu commun. Anthropologue de formation, ses recherches sur les thérapeutiques populaires et ses rencontres au Nicaragua, Brésil, Mexique, Bolivie et Cap-Vert l'ont convaincu de l'importance des traditions médicales traditionnelles. Elle a ensuite suivi de manière intensive des formations en herboristerie.

Nous nous rencontrons pour que je réalise des flyers de présentation pour ses formations en herboristerie et ses balades de reconnaissance des plantes médicinales. Comme je viens de suivre une formation de "Création de site web" et qu'il me démange d'exercer mes connaissances au service d'une belle idée, je lui propose de faire son site web. Mon investissement en temps sera l'occasion de d'échanger avec une formation en herboristerie, dans le cadre de notre réseau d'échanges.

Avec Sabine.

Sabine est maman d'une petite fille. Elle poste sur le site du BruSEL une demande pour un accessoire de vélo pour sa fille. Il se trouve que j'ai cet accessoire qui prend la poussière dans mon garage.

Nous nous rencontrons chez moi et nous faisons connaissance autour d'un thé. Elle pratique la technique Frederick Matthias Alexander; dont elle parle avec passion. 

Comme Alexander, Sabine considère que notre corps est un magnifique instrument, que nous utilisons souvent de manière inadéquate, par habitude ou par manque de connaissance.
Mon intérêt est éveillé. Cela fait quelques mois que mon dos me pose problème et que je suis persuadée qu'une meilleure connaissance de ma posture me permettrait de récupérer une meilleure aisance et plus de souplesse. Nous prenons rendez-vous pour un séance que je règlerai en "blés" (notre monnaie au BruSEL). Le site de Sabine : libreatoi

A chaque échange j'ai reçu plus que ce que je n'attendais.

Plus de connaissances, plus de lien humain, plus d'expérience. Bien sûr, j'ai la chance d'avoir plus de temps. Et je prends moins de temps pour regarder la télévision. Peut-être est-ce le moment de l'échanger contre un service?


Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Amaranthe (vendredi, 17 avril 2015 06:25)

    C'est vraiment formidable de rencontrer d'aussi chouettes personnes ! Cela donne envie ! Dommage que le système ne soit pas (encore ?) légal pour des échanges professionnels.

    PS : grand merci pour le précieux lien dans ton article :-)

  • #2

    Melanie Dewart (samedi, 02 mai 2015 08:09)

    Coucou, j'ai découvert ton blog via la newsletter d'Amaranthe, je trouve tous tes articles très intéressants, j'espère continuer à te lire!!! (comment puis-je m'abonner à ton blog ou le suivre sur Facebook...?)

  • #3

    Carine (jeudi, 07 mai 2015 15:15)

    Hello Melanie. Voilà, la page Facebook est "en route". Merci pour ton commentaire qui me prouve que c'était nécessaire de la développer!