Envie d'aller manger chez des amis (que vous ne connaissez pas encore)?

J'aime partager quelques moments, une discussion, un café, avec une personne nouvellement rencontrée, ou même le repas chez de nouvelles connaissances. On apprend beaucoup de ces échanges informels.

Cela fait un moment que j'avais envie d'aller manger chez les vrais gens, ce qu'ils ont préparé dans leur vraie cuisine.

Des plateformes internet existent, qui mettent hôtes et invités en contact pour un lunch/diner à prix modique. On appelle ça Foodsurfing, Eatsurfing, ou encore Social Dining. 

De tous les sites web que j'ai visités, celui qui me semblait le plus beau, le plus pro avec une belle offre sur Bruxelles s'appelle bookalokal.

J'ai testé! 

Comme je suis récemment partie quelques jours "en amoureux" à Venise (un merveilleux cadeau d'anniversaire), c'était l'occasion de tester bookalokal à Venise. Venise? Ah ben non, ce n'est pas possible, il n'y a aucune offre... Mais j'ai fini par comprendre pourquoi...

Des sites de Foodsurfing peu actifs à Bruxelles

Soyons honnêtes, si on se décide à aller manger chez un particulier, on veut avoir l'assurance que cela vaut les quelques dizaines d'euro que l'on y consacre. On ne va pas croire sur parole ce que l'hôte prétend ("I am the best cook in the city"), mais bien ce qu'en disent les précédents invités. 

  • Sur cookening, il y a une offre bruxelloise, qui ne semble pas très active car je n’y ai vu aucun commentaire sur les prestations des hôtes. 
  • Sur voulezvousdiner, idem, aucun commentaire d'invités sur Bruxelles.
  • Sur vizeat, originellement centré sur la France, mais qui se diversifie, aucun commentaire d'invités sur Bruxelles.
  • Sur bookalokal par contre, il y a une offre bruxelloise très importante et déjà bien commentée. Tout les site est en anglais. Il y a par contre peu d'offres ailleurs sur le globe. Sauf à New York. Etrange...

L'appétit venant en mangeant, même si je n'ai pas pu tester le concept à Venise, je décide de m'inscrire pour proposer un dîner. J'aime bien cuisiner plein de petits plats, et surtout quand cela plaît à les invités.

Avant de proposer un dîner, mieux vaut se faire "vérifier"

Je me suis donc enregistrée, mis sur le site quelques photos de repas prises au vol, et proposé une date pour me faire "vérifier". La vérification, c'est un dîner que l'on offre -sans contrepartie financière- et qui permet d'avoir le petit badge "verified", ainsi que les premiers commentaires.

 Je pensais que ce seraient des responsables du site qui viendraient. Mais non, j'ai eu la confirmation rapide de deux "verifiers" qui se sont avérés être de simples membres du sites.

Le jour dit, Paola (qui est italienne) et Simon (qui est anglais) se sont présentés à l'heure pile. Deux "expats" donc; mais bien intégré dans ma vie bruxelloise à tel point qu'on a vite basculé vers le français. Très sympas, c'est sûr. Qui nous ont appris avoir "vérifié" une vingtaine d'hôtes. (Cela donnerait bien envie de faire de la vérification soi-même! Aller manger aux frais de la princesse contre la simple obligation de faire un commentaire, moi je veux bien!)

Paola et Simon connaissent la créatrice du site, Evelyn, et m'apprennent qu'elle a débuté le site sur Bruxelles. Elle s'emploie à présent à le développer aux Etats-Unis. J'aurai un petit échange de message avec Evelyn, où elle m'expliquera où elle en est: 

 

Right now we're focused on developing Boston and New York and we already have Brussels and DC started. Still lots of room to grow in those communities though so your help is much appreciated :-)

Quelques photos prises par Simon.

Je ne voulais pas me mettre une grosse pression quant à la préparation de mon "Healthy and local buffet". Je voulais que cela reste un plaisir et non une course aux étoiles (celles des commentaires) à tout prix. Après tout, je fais cela pour le plaisir. Je mets le plaisir de la rencontre au dessus de la gastronomie. C'est pour cela que j'ai indiqué un prix très modique (18eur/pers).

Mais je dois reconnaître que l'envie de m'y prendre "relax" s'est heurtée à mon envie de tout avoir sous contrôle. Et que j'ai passé toute la journée dans ma cuisine.


Le bilan: si c'était à refaire?

Même si les appréciations de mes hôtes étaient positives, ils ne m'ont pas accordé 5 étoiles partout (Il y a 5 critères d'évaluation: Food / Location Cleanliness Atmosphere Communication).

Mon perfectionnisme (que j'essaye de tempérer, mais ce n'est pas gagné) n'en était pas ravi.

Pourtant, quelques heures plus tard, j'avais une demande de repas de 5 filles pour une date qu'elles demandaient une dizaine de jours plus tard... Là, je n'ai pas pu résister, j'ai accepté. Et je me fixe comme défi d'obtenir plus d'étoiles que précédemment!

Les leçons que j'en tire

Quelques photos prises par mon compagnon.

Ce ne sera pas le moyen de se faire de l'argent.

Cuisiner pour 6 comme je l'ai fait, ne prend pas plus de temps que de cuisiner pour 10 ou 12. C'est là je pense que se trouve la limite entre rentrer dans ses frais, et se faire un peu d'argent. De toutes façon bookalokal préconise de ne pas ouvrir sa table plus de 2 fois par mois pour ne pas devenir un restaurant clandestin! Donc je continuerai uniquement si je trouve cela gai.

Il faut être à deux pour accueillir.

Bookalokal préconise d'être 2 à être hôtes. On ne peut pas être au four et au moulin, servir à boire, répondre aux questions, terminer les préparations en étant seul. Si mon compagnon n'est pas disponible, je ferai appel à un(e) ami(e) pour être mon co-hôte.

Ca me semble un excellent moyen de rencontrer des "locaux".

Je suis impatiente de tenter l'expérience du foodsurfing lorsque je serai à l'étranger. Et j'espère surtout accueillir des touristes et leur faire aimer Bruxelles et les bruxellois par ce biais.

Vous avez envie de tester? 

Pour vous inscrire et reçevoir 9 eur lors de votre prochaine réservation de bookalokal (et m'en offrir 9 eur par la même occasion!), suivez ce lien. Bon appétit, et surtout, bonnes rencontres!

Et pour jeter un coup d'oeil à mon profil bookalokal, c'est par ici.


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Cornelia Porco (mercredi, 01 février 2017 16:48)


    It's perfect time to make a few plans for the future and it is time to be happy. I have read this put up and if I could I wish to counsel you few interesting things or tips. Maybe you could write next articles relating to this article. I desire to learn more issues about it!