Un sapin pour trois fois rien

Acheter un sapin de Noël, non merci.

Je l'avoue, je dois un peu me forcer à me mettre dans l'atmosphère de Noël; c'est trop artificiel, trop contraint. Mais je sais que pour mes proches, c'est important.

Donc j'ai décidé que notre déco de fin d'année serait simple. Il y aurait bien un sapin, mais je le voulais alternatif. J'avais quelques contraintes: par manque de place, le "sapin" doit tenir appuyé sur un mur et posé sur un radiateur. Et il ne faut pas qu'il bascule!

Je me suis retrouvée postée au milieu de ma cave, qui, comme la vôtre je suis suppose, est pleine de toiles d'araignées et d'objets hors d'usage. J'étais persuadée que mon sapin devait se trouver quelque part. 

Et on oeuil est tombé sur un vieux balai... Bingo!

Après nettoyage, je lui ai fixé une branche horizontale. Puis j'ai enroulé la guirlande lumineuse, maintenue deci delà par des punaises et quelques bouts de corde. 

Et pour le côlé coloré et ludique, j'ai noué des "bonbons Napoléon" le long d'une corde: la déco du sapin est donc mangeable. Pour ceux qui ne souhaitent pas manger les bonbons fixés à la corde, il en a quelques-uns posés dans des petites coupelles en alu venant de bougies chauffe plat, et fixées avec une punaise sur le balai. Et voilà un sapin pour trois fois rien!! 

L'année prochaine, je pense peindre, directement sur le mur, un sapin à la peinture "tableau noir" et inviter qui veut à dessiner ses décorations à la craie!


Écrire commentaire

Commentaires : 0